La DME – Ici on mange toute seule et avec les doigts !

La « Diversification Menée par l’Enfant » , cette belle appellation savante qui désigne simplement le fait de laisser bébé manger en morceau, seul, dès le début de la diversification alimentaire. Cette aberration aux yeux de belle maman, cette « nouvelle mode » des perfects mum d’instagram, cette lubie de bobo, bref je n’en avais pas entendu que du bien et nous n’étions clairement pas partis dans l’optique de diversifier notre Violette de cette façon MAIS quand tu es parents tu fais ce que tu peux et pas ce que tu veux.

Notre expérience de la DME :

Comme Toi, jeune ou futur parent, j’avais entendu de la part de mon pédiatre, de ma maman, de tata Suzanne (oui, c’est un fait c’est rarement Papy Jean qui te conseille sur bébé…), qu’à partir de 4 mois il faudrait commencer à donner des purées à mon bébé. Aussi, quand Violette a eu 4 mois, ni une ni deux, j’ai dégainé le petit pot, la petite cuillère et hop voila t-y pas que ma fille goûte une purée aux haricots verts ! Sur le coup elle a l’air d’aimer et on réitère l’expérience plusieurs fois mais petit à petit elle boude chaque cuillère, pleure et surtout se retrouve avec une digestion ultra troublée (ventre remplie de gaz, cacas durs, douleurs à la poussée…). Bref, on décide de mettre la diversification entre parenthèse pendant quelques temps et je commence à lire plusieurs articles sur la DME. (Petites mains, grandes assiettes de Annie Talbot est un super ouvrage pour débuter)

Attention, mon article n’est pas du tout une critique de la méthode de diversification classique, il est simplement un « outil » pour vous montrer qu’il existe une autre manière et que c’est celle-ci qui nous a le plus convenu (enfin…. une fois que j’ai réussie à convaincre Super Papa, car j’avoue que je m’y suis un peu lancée seule, tête baissée, sans faire fi de son avis et je reconnais aujourd’hui que j’aurai du l’inclure et prendre le temps de discuter et de lui exposer pourquoi je tenais tant à cette diversification.)

En Août, Violette à 6 mois (l’âge recommandé par l’OMS pour introduire les aliments autre que le lait), elle sait se tenir assise seule, et je décide de lui faire goûter un morceau de melon, une galette végétale et un brocolis. Elle attrape tout, met en bouche, goûte, touche et à l’air de bien apprécier l’expérience. Les deux premier mois, la moitié des repas finissent au sol puis dans la gueule de Lixy (notre chienne) qui d’un coup voue un véritable culte à Violette, sa nouvelle nourricière. Comme pour l’allaitement, il faut un réel lâché prise sur les quantités car à l’inverse du petit pot, on ne sait pas du tout ce qu’ingère réellement notre petit bout. Cependant, je vois, à la consistance des selles qu’il n’y a pas de doutes, Violette mange bien des aliments solides ! ( Ne fais pas genre, je sais que toi aussi, tu analyse les cacas de ton bébé d’amour !). Au début, il y aussi pas mal d’appréhension de ma part (même si je le cachais) et de celles de nos proches, quand Violette avalait un trop gros morceaux et que son réflexe vomitif lui donnait de gros haut le cœur (aussi appelé GAG) afin d’évacuer et recracher. Mon conseil face à ça, surtout rester zen ! Parler à bébé, lui dire qu’il va réussir à dégager ce vilain gros morceau et que tu interviendras s’il n’y arrive pas. No Panic ! Il va y arriver, c’est un réflexe tout à fait naturel (comme celui de tousser quand on avale de travers) et c’est en intervenant trop hâtivement qu’on risque de faire paniquer Bébé et qu’il risque d’aspirer le morceau par les voies respiratoires, plutôt que de l’expulser comme il tente de le faire de façon naturelle. Si vraiment l’angoisse de l’étouffement est trop présente, un petit cours sur les techniques de sauvetages peut être bénéfique.

Bref, petit à petit, les quantités dans son ventre ont étaient plus importantes que celles dans le ventre de la chienne. Violette goûte à tout, mâche de mieux en mieux les aliments et on prend tous un réel plaisir à partager nos repas ensemble. Le gros avantage de la DME pour moi, ces qu’hormis la découpe des aliments pour que Violette puisse les manger, je prépare un seul et unique repas pour nous trois et on mange tous ensemble à la même heure. Bébé est autonome, elle mange seule, et goûte à tous les aliments très vite ! (Violette à par exemple, toujours manger de la viande ou du poisson). Idem, quand on mange au restaurant, Violette peut piocher dans nos assiettes, inutile de prévoir un petit pot, chopper le serveur pour qu’il le fasse chauffer mais oups il est trop chaud… devoir attendre (!!) bref vous m’avez comprise.

Aujourd’hui Violette à 1 an, et malgré son petit appétit habituel, elle aime manger de tout (sauf peut-être les tomates). Elle commence à utiliser une fourchette, ou en tout cas à l’apprivoiser, et est toujours plutôt calme durant les moments de repas. Les plus sceptiques, Super Papa le premier, sont totalement conquis par la méthode et il est toujours très fier de répondre à des parents que l’on croise au resto et qui s’étonnent de voir Violette, gérer aussi facilement les morceaux, qu' »elle a toujours manger comme ça. »

Les règles de la DME :

  • Il faut que votre bébé soit capable de ai 6 mois révolus et sache se tenir seul assis. (pas qu’il se mette assis seul mais qu’il tienne assis, droit, dans sa chaise haute)
  • Bébé doit témoigner de l’intérêt à la nourriture qui se trouve dans votre assiette.
  • Bébé doit être capable de saisir un objet seul et de le mettre à la bouche.
  • Les morceaux doivent être fondant (bien cuit pour les légumes et murs pour les fruits) et de la taille de son poing.
  • Vous devez partager vos repas avec Bébé ! Il va apprendre à mâcher en vous imitant.
  • Bébé ne doit pas être sangler au niveau des épaules dans sa chaise haute ; il doit pouvoir s’avancer et se pencher pour dégager un morceau qui serait trop gros à ingérer pour lui et vous devez pouvoir le sortir rapidement de sa chaise en cas de fausse route.
  • Les allergènes doivent être introduits un par un, le plus tôt possible.

Liste des allergènes et comment les introduire :

Que ce soit en diversification classique ou en DME, il est important d’introduire les allergènes, un par un, et le plus tôt possible. Pour ce faire, vous devez proposer l’aliment allergène trois jours de suite, puis deux jours sans, afin de détecter un éventuelle réaction (plaque rouge, maux de ventre, fièvre, problèmes respiratoire).

Les principaux allergènes sont :

  • Œuf (commencé par des recettes à base d’œuf, puis faire goûter un demi œuf dur bien cuit)
  • Lait de vache (à testé si bébé allaité)
  • Moutarde (à mettre dans une recette type quiche/muffin ou autre)
  • Arachides (en purée tartinées sur une cracotte par exemple)
  • Mollusques et crustacés (à introduire quand bébé sait bien mâcher)
  • Poissons
  • Graines de sésame
  • Soja
  • Sulfites (toujours pas tester car concrètement à part dans le vin, je ne sais pas trop où on en trouve…)
  • Céleris
  • Lupins (heu qui mangent des lupins ?!)
  • Noix (en purée également)
  • Blé (vive les pâtes !)

Qu’est-ce qu’on donne au début de la DME ?

En DME, on n’introduit pas petit à petit les aliments (hormis les principaux allergènes), c’est à dire que dès le départ on propose fruits/légumes/protéines et féculents à Bébé. Jusqu’à qu’on soi certain des bons réflexes de masticages et de GAG de notre chérubin, on propose des aliments sur leur forme simple et ultra fondant (légumes bien cuits à la vapeur, fruits bien mûrs), puis petit à petit on introduit des recettes.

Une des premières assiettes de Violette était composée de patate douce au four, de courgettes vapeurs et de melons. On met tout dans l’assiette, tant le salé que le sucré et on laisse Bébé découvrir et se diriger vers ce qu’il souhaite. Attention, on ne porte pas l’aliment à sa bouche (JAMAIS !), on le laisse se saisir et le porter lui même dans sa bouche. Petit à petit, j’ai commencé à préparer des petits muffins/galettes (une fois que j’avais introduit l’œuf et le blé en allergène), puis enfin à lui proposer les mêmes repas que les notre. Vous verrez, au fur et à mesure, vous sentirez votre enfant plus à l’aise et vous saurez quand réduire la taille des morceaux.

Au départ, on propose un seul repas solide (comme en diversification classique) en général le déjeuner, puis on introduit progressivement les autres repas. A notre niveau Violette, à mangé en DME le repas du midi pendant environ 1 mois, puis nous y avons ajouter le petit déjeuner et le dîner vers ses 7/8 mois. Aujourd’hui, elle prend de temps en temps un goûter également.

Au niveau des recettes de muffins/galettes et autre, vous pouvez chercher sur Pinterest en tapant « recette paléo » (le régime paléo utilise les aliments sous leur forme la plus simple) ou « recette enfant ». Aussi, si vous deviez acheter des produits transformés dans les gammes bébés (biscuits par exemple, même s’il y a un peu trop de sucre dedans) vous n’avez pas à tenir compte des âges recommandés.

Il y a trois aliments interdits en DME car beaucoup trop dangereux au point de vu étouffement : la pomme et la carotte crue (qu’on ne donne pas avant 3/4 ans à moins qu’elle ne soit râpée), les feuilles de salade (car elles collent au palais et sont facilement inspirer par Bébé.

Avantages et inconvénients de la DME (selon nous)

Avantages :

  • Violette à tout de suite pu manger comme nous et participer aux repas en tant que membre à part entière. J’aime le fait de ne pas avoir à la nourrir mécaniquement. Elle est actrice de son repas.
  • Elle mange ce qu’elle veut, se dirige vers les aliments qui l’attire le plus, du coup l’aspect visuel est aussi important. Elle gère sa faim et sa satiété et j’aime à croire que ça l’aidera plus tard à avoir un rapport sain avec la nourriture.
  • Cette méthode stimule l’éveil et la motricité fine. J’aime lui présenter les aliments, la voir attraper de morceaux de plus en plus petits, puis commencer à utiliser les couverts.

Les inconvénients :

  • C’est vraiment salissant ! On change souvent Bébé après le repas (voir même un bon bain) et on nettoie les sols… Pour gagner du temps, un chien est un très bon accessoire à la DME sinon un bavoir Tidy Tot peut servir aussi
  • On fait face à pas mal d’incompréhension et de remarques de la part de l’entourage et ça peut être déstabilisant voir énervant mais bon sur ça ou autre chose hein …
  • On ne connait pas la quantités ingérées par Bébé. Violette fait 8kg tout rond à 1 an, on ne peut pas dire que ce soit un gros bébé, et sa petite prise de poids m’a souvent tracassé. Cependant, c’est le cas depuis sa naissance qu’elle fut allaité, puis nourrit au lait artificiel, purée et enfin en DME donc je ne pense pas que cela vienne de son alimentation mais plutôt de son métabolisme.

En bref, si vous avez envie de tenter l’expérience et que vous n’avez pas peur de laver votre sol deux à trois fois par jours, foncez ! La DME a autant de bénéfice pour votre petit loups que pour vous parents/familles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :